Comment soutenir son immunité par la naturopathie?

A chaque automne, on cherche à renforcer ou soutenir notre immunité pour passer au mieux les maux de l’hiver. Cette année, encore plus que d’habitude, ce souhait est d’actualité et avouons-le c’est une bonne idée !

Encore plus dans le contexte actuel de circulation du virus SRAS Cov 2 qui peut aboutir à la Covid 19, il est plus pertinent de parler de soutien de l’immunité que de renforcer l’immunité. Pourquoi cette différence ? Soutenir le bon fonctionnement de l’immunité va permettre d’apporter l’ensemble des éléments dont votre organisme à besoin pour combattre un pathogène (virus, bactéries…). Renforcer son système immunitaire par des complémentations, soient-elles naturelles, pourrait favoriser la sur-stimulation du système immunitaire. Cela peut être problématique pour les personnes atteintes de pathologies auto-immunes notamment.

Cette petite précision sémantique étant faite, nous pouvons explorer les solutions que propose la naturopathie sur le plan de l’immunité.

Regarder dans son assiette pour commencer à soutenir son immunité

Comme toujours en naturopathie, nous allons nous baser sur un des grands piliers qui est l’alimentation. Nos intestins sont en lien étroit avec notre système immunitaire donc l’idée est de mettre dans nos assiettes des produit frais, brut, non transformés, non raffinés.

C’est également dans nos assiettes que nous trouverons les éléments nécessaires au bon fonctionnement de notre système immunitaires : vitamines, minéraux, oligo-éléments, antioxydants

  • vitamine C : agrumes (oranges, clémentines, pamplemousses), kiwis, grenade, kaki, acérola, persil…
  • vitamine A (tous les légumes orangés : carottes, citrouille, potimarron, etc…) la mangue le beurre cru.
  • vitamine E : huile de germe de blé ou germe de blé, graines de tournesol, huile de colza, avocats…
  • de façon générale, tous les aliments riches en antioxydants (fruits et légumes notamment, de préférence en version biologique)
  • zinc: huitres, viande, crustacés, graines de sésame, germe de blé.
  • oméga-3 : petits poissons gras (maquereaux, sardines, anchois) et huiles végétales (colza, lin, chanvre, noix, cameline)

Les produits de la ruche pour renforcer votre microbiote et soutenir votre immunité

Ils sont très intéressants pour l’apport de vitamines de minéraux et leur action anti bactérienne, antivirale, antifongique

  • Le pollen est un super aliment à large spectre. Il va venir apporter vitamines et minéraux. Il contient également des lactobacilles et viendra en renfort du microbiote et du système immunitaire intestinal. Pour cela il est préférable de choisir le pollen de ciste surgelé (que vous pouvez trouver en magasin bio)
  • La propolis est un désinfectant naturel à large spectre qui viendra agir sur les bactéries, les champignons et les levures. Vous le trouverez en goutte, spray ou comprimés en magasin bio. Il est important de bien veiller à la composition et la quantité de propolis contenu réellement dans le produit. Vous trouverez facilement la marque Ballot Flurin en magasin bio

Les personnes allergiques aux produits de la ruche feront attention à la consommation de ces produits.

La vitamine D pour moduler son immunité

Elle est synthétisée par l’organisme à partir des rayons du soleil sur la peau… Il est donc conseillé en automne et en hiver de se complémenter.

La vitamine D a une action de modulation du système immunitaire notamment sur le plan des réactions inflammatoires (vous en avez entendu parler sous le terme d’orage cytokinique ces derniers mois). Des études établissent l’importance d’un bon dosage en vitamine D pour moduler l’inflammation. Il est conseillé de prendre des doses journalières sous forme de gouttes plutôt qu’une dose mensuelle ou trimestrielle qui sera moins bien assimilée par le corps.

Pour évaluer vos besoins en vitamine D, vous pouvez vous orienter vers un naturopathe.

Les huiles essentielles pour nous aider à lutter contre les virus

Elles sont intéressantes mais ne doivent pas être utilisées quotidiennement sur une longue période. Ce sont des substances efficaces mais qui ne sont pas anodines non plus pour l’organisme. Notre foie notamment devra travailler d’avantage pour les traiter et notre foie est déjà bien occupé !

Le ravintsara : c’est une antivirale puissante notamment sur la sphère respiratoire

Le niaouli est antiviral, expectorante et mucolytique (elle est déconseillée en cas de cancer hormono-dépendant)

L’eucalyptus radié : antivirale avec une action sur la sphère respiratoire (déconseillée pour les asthmatiques)

L’utilisation des huiles essentielle peut se faire en friction sur les poignets ou dans le dos. Pour cela mettez 2 gouttes d’huile essentielles dans un peu d’huile (amande douce, coco, huile de cuisine)

Vous pouvez également les utiliser dans un diffuseur en ne dépassant pas 10 minutes d’utilisation.

 

Pour avoir des conseils personnalisés, prenez RDV pour une consultation en naturopathie à Nantes ou en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *